Sièges baquets FIA

Sièges baquets FIA

Automobile Aucun commentaire sur Sièges baquets FIA

Quand on regarde à l’intérieur des voitures de course répondant aux exigences de la FIA, on remarque automatiquement la présence de sièges dont la forme est assez spécifique. On les appelle des baquets et ils jouent un rôle essentiel sur le bien-être ainsi que la sécurité.

Découvrez l’origine et l’évolution de cet équipement indispensable à de nombreuses disciplines.

Siège baquet : définition

Le siège baquet se caractérise par sa forme enveloppante. Comparé aux sièges classiques, il présente une profondeur plus importante.

En outre, les côtés sont dotés de renflements conçus afin de maintenir le corps du pilote et du copilote. Les passages dans les virages à des vitesses élevées influencent en effet la posture. Or, il est d’une importance capitale que le corps reste parfaitement positionné dans l’habitacle, quelles que soient les conditions.

Le siège baquet est ergonomique. A cet effet, il garantit le parfait maintien du bassin et offre un excellent soutien dorsal en permanence. Grâce à sa conception, le baquet permet au pilote de maintenir son volant sans s’y cramponner, de garder la maîtrise de ses gestes mais surtout de ne pas se laisser surprendre en cas de décrochage.

Le siège enfant a été calqué sur le siège baquet, reprenant la même forme enveloppante et la vocation protectrice. Néanmoins, les baquets sont beaucoup plus évolués puisqu’ils sont élaborés en prévision des conditions de conduite extrême qui augmentent les risques d’accident. Il s’agit donc d’un équipement de sécurité qui se combine idéalement à un harnais.

FIA : définition

La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) est l’organe qui régit l’univers du sport automobile. Il s’agit d’une association à but non lucratif qui réunit plus de 243 organisations réparties sur plus de 145 pays. C’est la FIA dont le siège est basé à Paris, qui entérine les directives de sécurité et les homologations. Suivant cette logique, un siège baquet FIA offre toutes les garanties de confort et de sécurité exigées par la fédération.

Histoire et origine du siège baquet

Les premiers baquets sont nés en Europe, quelque temps après la Seconde Guerre mondiale. A l’origine, ils se destinaient exclusivement à certains véhicules de compétition.

Parmi les marques pionnières dans l’adoption de ces sièges ergonomiques, on peut citer Ferrari et Bugatti, mais également Jaguar ou encore Aston Martin. Ces constructeurs n’avaient qu’un unique objectif : proposer des fauteuils capables de satisfaire les exigences les plus pointues des pilotes automobiles.

Alors que les banquettes étaient encore les sièges de référence pour les véhicules produits à grande échelle, l’apparition des baquets a eu lieu à la même époque où les commandes au plancher sont apparues. Les voitures équipées de sièges individuels plutôt que de banquettes se dotaient de performances plus élevées, facilitant notamment la manipulation du levier de vitesses et du frein à main.

Actuellement, le baquet est décliné en deux versions : les modèles homologués par la FIA se destinent aux compétitions tandis que les baquets de type “sport” sont réservés aux utilisations routières.

Les évolutions des sièges de courses à travers le temps

Les modèles originaux arboraient un design minimaliste. Leur forme s’inspirait des baquets en bois, ce qui leur a valu l’appellation de “sièges baquets”. Les retours d’expérience des pilotes ont permis d’affiner la conception en apportant des modifications visant un confort accru et une sécurité améliorée.

Au début, les fabricants privilégiaient les matériaux lourds pour pouvoir donner forme à une coque rigide, rehaussée d’une sellerie robuste. La qualité du maintien primait alors sur le design.

A mesure que les utilisateurs ont émis leurs avis et suggestions d’amélioration, les designers ont retravaillé la conception du siège baquet. Les matériaux légers ont progressivement pris le dessus avant de devenir les nouvelles références. Bien entendu, la légèreté n’est jamais sélectionnée au détriment des qualités de soutien et de protection.

La forme du siège baquet a également évolué. Des protections supplémentaires ont été intégrées sur la partie haute afin de protéger les deux côtés du visage.

Dans les années 90, des technologies axées sur la protection de la tête et du cou ont été ajoutées aux baquets. Les renforts au niveau des épaules ont suivi le pas, de même que ceux qui visent la protection des cuisses, des hanches et du torse.

L’utilisation d’un harnais optimisant la sécurité des pilotes automobiles, les baquets embarquent des points de passage dédiés aux sangles. Leur nombre a régulièrement augmenté.

Dans quels sports utilise-t-on des sièges baquets FIA ?

Les baquets homologués par la FIA sont utiles dans différents types de compétitions (régionales, internationales, etc.). Les exigences réglementaires peuvent de ce fait être différentes. Concernant les sports automobiles requérant ce type d’équipement, sont concernés tous ceux qui font l’objet de compétitions : drift, course de côte, rallye

Où acheter des sièges baquets FIA ?

Les baquets homologués par la Fédération sont disponibles auprès de sites qui commercialisent des équipements et accessoires dédiés aux sports mécaniques. Chaque produit homologué répond à des exigences pointues. Une batterie de tests dynamiques et d’essais statiques est de ce fait réalisée en amont afin de garantir la conformité des produits.

En faisant vos achats sur une boutique en ligne spécialisée, comme Grand Prix Racewear, vous trouverez des sièges baquets FIA adaptés à différentes disciplines. La diversité des styles vous offre par ailleurs la possibilité d’ajouter une touche esthétique conforme à vos goûts.

Depuis leur apparition dans les années 40, les sièges baquets ont gagné en performances et leur design n’a eu de cesse de se moderniser. Rendez-vous sur les commerces en ligne pour choisir le modèle homologué FIA qui vous correspond !

Author

Leave a comment

Rechercher

Back to Top