Quelles sont les dispositions légales du phare LED ?

Quelles sont les dispositions légales du phare LED ?

Automobile Aucun commentaire sur Quelles sont les dispositions légales du phare LED ?

Pour que la route soit sûre, il faut que votre voiture soit équipée de phares en bon état de fonctionnement. Oui, mais lesquels ? De nos jours, plusieurs types de phares se disputent le privilège d’éclairer notre route. Parmi eux, le phare LED semble présenter bien des avantages.


Qu’est-ce qu’un phare LED ?

Traditionnellement, nos voitures étaient éclairées par des ampoules à incandescence, et certaines le sont encore. Sont apparus ensuite les phares halogènes. Ce sont encore actuellement les plus répandus. Ils sont malheureusement assez fragiles et peu durables. Puis sont venus les phares au xénon, vus pour la première fois en 1991 sur la BMW Série 7. Ils sont assez chers et éblouissent les conducteurs d’en face.

Les phares LED représentent une génération très actuelle, puisqu’ils ne sont apparus qu’en 2004 sur les voitures de série, pour les feux de jour. Ils sont suivis de près, mais pour seulement certains modèles de voiture très hauts de gamme des marques Audi et BMW, par les phares au laser.

Les phares LED sont composés d’un bouquet de diodes électroluminescentes. Le diamètre de chacune peut être de 3 à 10 millimètres. Le rendu lumineux est de bonne qualité. Les phares LED ont l’avantage notable, par rapport à leurs concurrents, de ne pas éblouir. Ils offrent ainsi un réel confort de conduite. Ils sont aussi particulièrement rapides à l’allumage (en 2 à 15 millisecondes).

Ils sont aussi devenus abordables. Ils consomment un peu plus d’électricité que les phares au laser, mais toujours beaucoup moins que les lampes conventionnelles. Ils sont surtout, du fait de leur grande durabilité (en moyenne 30 000 heures d’éclairage environ), particulièrement économiques. Les professionnels soulignent que le phare LED a, finalement, une durée de vie équivalente à celle de la voiture.

A l’heure actuelle, mais seulement pour les voitures haut de gamme, certains phares LED sont capables, dirigés par ordinateur interne à la voiture, de reconnaître la route et de réagir en fonction, en adaptant l’intensité des feux. Finalement, le seul désavantage des phares LED réside dans leur faible capacité à faire s’évaporer l’humidité due à l’eau de pluie: si les phares ne sont pas suffisamment étanches, cela peut les rendre aveuglants. Ce problème ne se pose bien évidemment pas pour les voitures haut de gamme.

Rendez-vous sur ce site si vous recherchez de bons phares LED : https://www.cnjy-led.fr/634-ampoule-phare-led

Phare LED : que dit la loi ?

Plus lumineuses et moins gourmandes en énergie, les ampoules LED séduisent à plus d’un titre, le simple particulier propriétaire de voiture comme l’adepte du tuning.

Ainsi, un particulier peut être facilement tenté, si sa voiture n’est pas équipée de série en phares LED, de changer ses phares. Ceci notamment du fait des qualités de durabilité et de non éblouissement des phares LED. Les adeptes du tuning, cette personnalisation des voitures à l’extrême, vont quant à eux rêver de phares en forme d’yeux d’ange ou de diable… On les comprend d’autant plus qu’installer des ampoules LED sur sa voiture est assez simple et ne nécessite pas forcement l’intervention d ‘un garagiste.

Pour tous, des kits de conversion existent partout dans le commerce. Mais, pour changer ses anciens phares pour des phares LED, il faut néanmoins obéir à certains impératifs techniques, et respecter certaines règles.

Tout d’abord, les phares LED ayant besoin d’un courant pulsé, il se peut que votre voiture, parce qu’elle fonctionne avec un ancien système d’alimentation électrique, réclame un adaptateur pour leur installation sur les connecteurs. Le seul moyen d’en avoir le cœur net est de lire très précisément les instructions de montage, voire de se faire aider par un professionnel. Les pièces fiables de changement sont marquées par des numéros « ECE » ou « ABE », pour la Communauté européenne.
En outre, il est impératif de respecter un « code couleur » des lumières de voitures, défini par le code de la route.

Pour les feux avant

A l’avant, toutes les lumières doivent être de couleur blanche, sauf les indicateurs de direction et les phares antibrouillard. Notons que les phares, les feux de croisement, les feux de position et les feux de recul sont obligatoires, alors que les feux antibrouillard, les feux diurnes et les feux avertisseurs d’encombrement (lorsque la largeur du véhicule, chargement compris, excède 2,10 mètres) ne sont que facultatifs.

Pour les côtés

Sur les côtés du véhicule, les lumières doivent obligatoirement être jaunes ou orange. La présence d’indicateurs de direction et de signaux de détresse est requise, mais celle de dispositifs réfléchissants catadioptriques et de feux de positions latéraux n’est que facultative.

Pour les feux arrière

A l’arrière, plusieurs couleurs de lumière sont possibles. Les feux de recul obligatoires devront être blancs. Les feux arrière, les feux de freinage ainsi que les feux de stationnement seront obligatoirement rouges, ainsi que les feux de brouillard ou les catadioptres, ces deux-derniers étant facultatifs. Les indicateurs de direction doivent être jaunes ou orange.

Précises, ces règles sont là pour notre sécurité. Il est donc important de s’y conformer. Mieux vous verrez sur la route, mieux vous conduirez, et ce avec un temps de réaction plus court en cas de problème. La technologie LED, parce qu’elle est solide et nécessite peu d’entretien, participe elle aussi à la sécurité des routes. Équipé de bons phares, lumineux comme des phares à LED, vous serez bien vu et n’éblouirez pas. Bon voyage !

Author

Leave a comment

Rechercher

Back to Top